Un algorithme pour limiter la déshérence de millions de contrats et abonnements

28/06/2022
Thumbnail [16x6]

Alors que plus de 6 milliards d’euros sont en déshérence et n’ont pas été récupérés par leurs bénéficiaires, un algorithme inédit contribue à limiter ce phénomène.

 

 

Chaque année, des milliers de contrats arrivent à terme et ne peuvent être versés à leurs bénéficiaires. Qu’ils s’agissent d’assurance vie, de contrats de prévoyance ou retraite, les compagnies d’assurance ne sont pas toujours informées des décès de leurs propriétaires et sont parfois dans l’incapacité (humaine, matérielle, temporelle) de chercher les potentiels bénéficiaires. 

 

Elles ont toutefois l’obligation de gérer ces contrats en déshérence, sous peine de recevoir des amendes pouvant s’élever jusqu’à 40 millions d’euros (loi Eckert du 13 juin 2014).

Dans Nos Cœurs, acteur référent dans l’accompagnement des proches des défunts, a mis au point un algorithme inédit pour pallier ce phénomène : en croisant sa base de données, avec celle de Dans Nos Cœurs et de l’INSEE, chaque assureur (ou toute entreprise qui propose de l’abonnement à ses clients : journaux…) reçoit une notification dès lors qu’un de ses clients est décédé.

Dans Nos Cœurs, c’est un historique de + de 3 millions d’avis de décès et des mises à jour quotidiennes grâce aux avis de décès diffusés tous les jours par son biais, ou ceux de ses médias partenaires.

Au-delà du service client apporté, c’est également la possibilité pour les entreprises concernées d’une part de se différencier de la concurrence et d’autre part de mettre régulièrement à jour leurs bases de données ; un point essentiel tant en termes de respect du RGPD que d’économies liées au stockage d’informations.